JOURNALISTE FREELANCE.BE Le site interactif des journalistes indépendants

À l’étranger aussi, les "nouveaux journalistes" gagnent en reconnaissance

En Suède, le syndicat des journalistes se félicite de la nouvelle convention collective signée avec les représentants des médias, tandis qu’au Québec, les freelances s’installent à l’université.

Suède : une convention pour tous les freelances

Le syndicat des journalistes suédois vient de signer avec l’organisation des médias employeurs du pays une nouvelle convention collective saluée par le syndicat comme « une étape importante pour renforcer la position des journalistes indépendants en Suède » rapporte la FEJ sur son site.

Cette convention, qui entrera en vigueur le 1er septembre, concerne pour la première fois tous les freelances, quel que soit leur secteur. Elle prévoit le versement par le média d’une indemnité en cas de rupture d’une collaboration régulière, désormais considérée comme une relation contractuelle et cela dans tous les médias et pas seulement comme auparavant dans les journaux et magazines.

L’accord stipule aussi que le client (média) paiera, en plus des frais, des coûts supplémentaires au pigiste dans le cadre de sa mission.

Les sociétés de médias ont aussi convenus d’informer leurs partenaires et sociétés sœurs de l’existence de la « Calculatrice Freelance » créé par le syndicat suédois des journalistes afin d’appliquer un tarif équitable pour les pigistes. C’est ce calculateur qui a inspiré à l’AJP celui qui est proposé sur cette plateforme.

Québec : un cours de « Journalisme indépendant » à l’université

En Belgique francophone, l’AJP publie son « Guide du pigiste » offert à tous les indépendants affiliés. En France, Xavier Cazard et Pascale Nobecourt ont lancé en 2001 le très épais « Guide de la pige » régulièrement mis à jour (Entrecom Editions). Les freelances québécois disposent eux-aussi d’un guide de référence. Intitulé « Les Nouveaux journalistes », l’ouvrage était sorti en 2006 aux Presses de l’Université Laval. Ses auteurs, Christiane Dupont et Pascal Lapointe, publiaient en novembre 2014 une deuxième édition (1), revue et augmentée au-delà des 300 pages. Elle aborde de multiples aspects professionnels des pigistes comme la recherche de sujets, la gestion de sa carrière, la maitrise de la langue, la connaissance de ses droits ou la création de son propre média. Autant de thèmes dont l’intérêt n’est évidemment pas limité au terrain québécois.

Christiane Dupont et Pascal Lapointe se battaient depuis longtemps pour que les futurs journalistes reçoivent une formation autour de ces questions. Ils ont obtenu gain de cause à l’Université de Montréal : de janvier à avril dernier, ils ont donné, pour la première fois, le cours de "Journalisme indépendant" à une trentaine d’étudiants.

(1)http://www.pulaval.com/produit/les-nouveaux-journalistes-2e-edition-revue-et-augmentee

Partager :